articles

Les articles sont classées par ordre décroissant de parution …

Bonne lecture sereine et enrichissante et de plaisir 
Chaleureusement & Coeurdialement & Delphinement & Fraternellement …

Danse-du-Masculin-Sacré-et-de-son-Féminin-Divin

RoseWenzine Article Juillet 2016 "La Danse-du-Masculin-Sacré-et-de-son-Féminin-Divin"

 

Danse du Masculin sacré et de son Féminin divin

Quelle beauté que ce couple de danseurs

Quelle présence entre eux deux

Qu’elle aura sensiblement autoritaire de ce masculin

Qu’elle emprise ensorcelante l’un sur l’autre

Quel contact fusionnel entre eux-deux et en chacun d’eux

Quel abandon de ce féminin à l’élan vital

Quelle entente secrète dans le jeu de la danse

Quel acoquinement dans le feu de la chorégraphie

Certes, c’est bien un couple physique de danseurs

Et la beauté de cet homme me subjugue…

Sa puissance féline, droite, dévouée, contenue est à honorer

Un homme au cœur de son Féminin intérieur

Un homme en contact avec ses pulsations, sa vibration

Un homme au cœur de sa fusion, à genoux devant le féminin,

À genoux afin d’être plus proche de son Féminin intérieur, au cœur de sa vulnérabilité et…

Et oh combien puissamment dans son action, honorant son prestige

Un homme épousant son Masculin sacré dans une force magnétique

Un homme à l’écoute délicate, autant à l’intérieur qu’à l’extérieur afin d’accueillir et de danser cette fusion

Je nous souhaite, à nous les hommes, cette rencontre intime avec nos émotions, nos sensations, notre inspiration, par une présence rassurante, importune, assidue…

Me révélant à moi-même ma propre pulsation d’être vivant et joyeux

Et virilement coalescent avec cette femme succombant à l’élan et pourtant elle aussi au cœur de sa propre fusion…

Oser être cet homme dans son Masculin sacré immaculé, en fusion, en union avec mon Féminin divin intérieur.

Patrick Ferrer

 

Site Parution : http://rosewebzine.com/author/pferrer/

 

Le plaisir à l’état pur

RoseWenzine Article Juin 2016 "Le Plaisir à L'état Pur"

 

Bonjour à toi, Masculin

Bonjour à toi, Masculin sacré

Bonjour à toi, Masculin de chaque polarité, masculine et féminine

Bonjour à toi, Masculin sacré, car tu marques de ton passage sur cette planète, sur ce bout de route au beau milieu du désert, ta sagesse…

Cher Masculin, tu oses être en contact avec ton essence du moment et être dans l’instant présent…

Cher Masculin, tu jouis de ce contact universel avec la nature, l’espace, les éléments…

Cher Masculin, tu savoures cette répétition infinie dans cette glisse chaque fois renouvelée, monter et re-monter et re-monter à pied, après avoir glissé, volé, faisant un avec le skate, un avec le vent, un avec le soleil ardent, un avec l’infini de l’instant de glisse…

Cher Masculin, merci d’oser vivre cette sagesse, cette force, cette simplicité, cette jouissance, ce jeu, merci de laisser pulser en toi la Vie…

Cette photo m’évoque cette petite bande de jeunes hommes qui régulièrement le dimanche font du skate dans ma rue (longue rue en descente…) et je les vois marcher en bande en discutant, puis repasser en égrenant leur tour, heureux de ce moment de glisse, heureux de ce moment de partage, alors que la rue est calme de voitures, et sans cesse recommencer avec toujours autant de joie simple et de plaisir…

Cher Masculin, je te souhaite d’être et d’exprimer dans ton quotidien ta sagesse qui glisse, qui vole, qui parle, qui échange, qui médite, qui fait du vélo, qui nage, et de jouir de ce moment qui laisse circuler tes pensées et émotions en cette planète Terre.

Patrick Ferrer

Avec Coeur et Lumière et Sacré

 

Site Parution : http://rosewebzine.com/author/pferrer/

 

« Petit Homme au cœur pur »

Rosewebzine Article Mai 2016 "Petit Homme au Cœur Pur"

 

Que c’est beau et puissant cet échange

Qu’il est pur cet échange

C’est vrai et spontané cet échange

Qu’est-ce qu’il est enseignant cet échange

Et connecté et ouvert

Quelle ouverture à la vie

Quelle reliance à la vie dans cet échange

 

Je suis là, en pleins pourparlers avec mon Doudou

Tellement vrai et tellement incarné et relié à mon âme que je jase naturellement avec lui

Sur la vie, sur le moment intime que je partage, sur ma vision et conscience de la Vie

Moi, adulte, je vivifie en mon cœur, en mon être, mon enfant intérieur

J’entretiens au quotidien cette parole, cet échange avec mon Doudou de mon enfance ou celui de maintenant

Je prends, la responsabilité de garder ce contact, qui me permet de garder cette flamme inaltérable de l’amour et de la confiance en moi

Oser, laisser parler au quotidien mon petit Homme à mon Doudou, qui sait lui, à certain moment être de conseil avisé.

Prendre le risque, de parler de nouveau à mon Doudou et de me rendre compte qu’il est toujours là, à disposition et prêt à enrichir ma vision dans des moments qui s’allègent miraculeusement

 

Cultiver, ce savoir et cette connexion innée

Reprendre et continuer ces discussions avec mon Doudou

Prendre soin avec ingénuité dans mon quotidien de cet échange essentiel pour rayonner cette légèreté et me réjouir dans mes activités.

 

Marque de ton passage sur cette planète Ta Sagesse, ta véritable destinée.

“Le Masculin Sacré au Coeur du Masculin Révélé”."

Patrick Ferrer

 

 

Site Parution : http://rosewebzine.com/author/pferrer/

 

"Le Masculin Sacré"

Rosewebzine Article Avril 2016 "Le Masculin Sacré."

"Le Masculin Sacré

 

!!! Extraordinaire, quelle chance, effrayant, incroyable, hallucinant, magnifique, ce n’est pas possible, j’aime, je suis jaloux, je veux un gros doudou comme ça, comment fait-il, etc. … etc. … !!!

 

Quelle splendeur de câlin d’amour

Quelle joie de se serrer fort entre nous

Quel réconfort, de se retrouver et de s’abandonner dans les "bras" - les pattes de ce tigre.

Quoi de plus véritable, de plus simple, d’authentique, cette étreinte entre ces deux êtres.

Quelle profonde communion dans cette rencontre intime, et de se relier par le cœur.

Quelle belle et puissante présence enracinée qui soutient cet enlacement

Que c’est bon de se fondre dans cet instant d’éternité

Au cœur de cette rencontre, au cœur de cet abandon, au cœur de cette embrassade, je me déploie, je suis simplement présent.

Je n’ai rien à donner, je n’ai rien à recevoir.

Me rencontrer, me révéler, me découvrir, au cœur de cet instant de vulnérabilité et de puissance.

Me laisser fondre dans ces "bras", me réfugier dans ces "bras", ne serait-ce qu’une demi-seconde pour nourrir mon enfant intérieur qui a soif de câlins et d’amour et de connexion instinctive à mon âme.

 

Oser embrasser, mon chat, mon père, ma mère, mon ami, ma femme, mon copain dans cette présence et cette simplicité, je peux alors me déployer.

S’aventurer, prendre le risque, oser embrasser et enlacer profondément, en me relâchant et en même temps en étant aligné et enraciné.

 

Marque de ton passage sur cette planète Ta Sagesse, ta véritable destinée.

“Le Masculin Sacré au Coeur du Masculin Révélé”."

Patrick Ferrer

 

Site Parution : http://rosewebzine.com/author/pferrer/

 

Hommage Féminin Sacré

Rosewebzine Anniversaire Un an : Article Mars 2016 "Hommage au Féminin Sacré".

"Hommage au Féminin Sacré

Toi, le Féminin Sacré qui est dans ma vie d'homme incarné.

Toi, que je reconnais autant à l'extérieur de moi que faisant partie intrinsèquement de moi.

Toi, qui me permets de calmer, de reconnaître, de guérir mes colères, mes exaspérations et mes souffrances.

Toi qui me montres quotidiennement avec humilité de respecter La Vie, La Femme, L'Homme, Les Animaux et La Nature.

Toi qui me reflètes mon degré de souffrance quand je me suis laissé emporté, quand je me suis énervé, quand je râle, quand je néglige.

Quand la tension intérieure est trop grande, ton appel remédiable au retour au calme m'apaise.

Toi, cette Énergie Primordiale qui me reconnecte à mon âme, à mon être.

Tu me permets ainsi au cœur de mon Masculin Sacré de t'épouser de nouveau, de renouveler mon engagement, pour me redéployer encore plus simplement et encore plus profondément.

Oser m’abandonner dans tes bras, et être, ne serait-ce qu’une seconde dans cette méditation de pleine conscience, pleinement en vie, pleinement en amour de la Vie, pleinement entier au cœur de mon quotidien.

Et faire grandir cette seconde et la multiplier au quotidien.

Que c'est voluptueux cette douceur au quotidien qui émane de mon corps, quand je te laisse t'exprimer dans des mouvements plus fluides et connectés.

Merci au cœur du Féminin Sacré de révéler et épanouir mon Masculin Sacré dans sa Sagesse ancestrale.

Merci Féminin Sacré, merci à Toi Le Féminin Sacré."

 

Patrick Ferrer

Avec cœur et Lumière et Sacré.

 

Site parution : http://rosewebzine.com/author/pferrer/

 

"La Conscience dans tout ses états"

Article pour la revue Synodie du GRETT suite au Forum GRETT du 02-03/04/2016

Thème du Forum :
"La Conscience dans tout ses états" - Entre sciences, thérapies et chemins d'éveil …

 

Ma proposition de mon atelier était :

Titre de l’atelier : “ Cheminer en conscience dans mon corps”

“ Venez jouer, plonger, avec simplicité, humilité et profondeur dans un autre état de conscience, en votre propre corps.

Dans la fluidité et l’humour. Venez cheminer et expérimenter un état de connexion universel, via une profonde détente guidée.”

 

J'ai eu la chance et l’opportunité juste avant d'animer mon atelier de participer à celui de Shiatsu animé par Maud Ernout

Ce fut une belle et profonde introduction et tout à fait complémentaire à mon thème qui a suivi : 

 

Relier le mental et la conscience au corps

Lâcher le mental et mon contrôle de mon corps

S'enraciner par une méditation courte

Fermer les yeux

Oser fermer les yeux

Prendre le risque de fermer les yeux

De ce fait, s'ouvrir à une autre vision

S'ouvrir à une vision intérieure

S'ouvrir à une vision par le toucher

Découvrir sa propre vision par le toucher, l'odorat

Découvrir que mes sens peuvent avoir plusieurs sens

Accepter de se laisser guider

Accepter plus ou moins la présence de l'autre

Accepter plus ou moins l'autre cet inconnu

Oser, aller vers l'autre, car j'y suis invité

Prendre le risque d'aller vers l'autre

Se laisser guider vers la rencontre 

Se laisser guider vers l'autre et vers soi

Se laisser être dans l'instant 

Se laisser guider dans le ressenti physique

Se laisser guider dans ma sensation corporelle

Se laisser écouter mon ressentie 

Laisser circuler la sensation, laisser se détendre

Se laisser plonger dans mon exploration sensorielle

Ressentir mes sensations, et quand bien même une sensation ne serait-est-ce éphémère …

Ressentir et conscientiser si je ferme, si je m'absente, si je me mets sur le côté, si je refuse de sentir le contact

Ressentir et conscientiser si je plonge par automatisme dans le contact, si je me perds dans l'autre, en l'inconnu, si j'épouse par soif inconsciente l'autre

Sentir ma présence simple et profonde dans l'humilité et mon humanité à l'autre

Sentir ma présence à moi-même, conscient de mes pulsations vitales en mon corps en connexion avec l'autre, avec cet inconnu, et respirer et respirer dans cet espace de présence ineffable

 

Puis, quitter l'autre, ou bien me séparer de l'autre …

Ou peut-être que l'autre était devenu la continuité d'une connexion plus vaste …

Revenir avec simplicité ici et maintenant toujours

 

Et m'allonger

Là, dans le confort d'un matelas épais et douillet

Laissé mon corps, de se poser au sol

Laisser mon corps, se reposer entièrement sur le sol

Laisser mon corps, dans son entièreté s'allonger sur le sol

Et, se laisser guider, avec minutie, pour consciemment sentir les contacts innombrables et Un de mon corps sur le sol

Comme pour, millimètre par millimètre, par une écoute fine et un ressentie exacerbé,

Éprouver la totalité de mon corps ne faisant qu'un avec le sol avec la salle, avec le bâtiment, avec la Terre, réparateur, ressourçant, dans une conscience vaste et universelle …

La Conscience dans un état …

La Conscience dans un chemin d'éveil …

 

Merci encore à toute l'équipe du GRETT de votre invitation et d'accepter mon intervention au sein de votre institution.

 

"paroles d'hommes" un groupe pour grandir

"Paroles d'Hommes" de Patrick Ferrer
Article paru dans la revue Génération TAO n° 68 de mars 2013.
Thème de la parution : Les Voies du Masculin - 1er Festival Masculin des 29 & 30 juin 2013.
"Paroles d'Hommes" Un groupe pour grandir et s'affirmer

Quelle est la démarche des groupes d'hommes ?

J'ai participé à 4 groupes d'hommes. J'en ai créé 4 et je continue à en faciliter, à en accompagner 2. Un de ces groupes perdurent depuis 8 ans. Je suis le référent du cadre tout en m'incluant totalement dans le groupe au même titre que les autres hommes.

Leur démarche est de se réconcilier avec le monde de l'homme, du masculin dans la sécurité et la confiance, dans l'intimité de la parole et des partages, dans l'intégrité physique des hommes, dans une intégrité morale et psychique et une confidentialité absolue, affrontant les peurs d'y plonger malgré de profondes motivations.


Ils vont réaliser d'une façon qu'ils n'imaginent pas ce que veut dire être entre hommes, uniquement avec des hommes sans la présence de femmes, parler entre hommes, échanger entre hommes, discuter, se livrer, se mettre à nu dans le sens de partager son vécu et aussi découvrir la joie d'échanger dans la fluidité de la présence uniquement masculine et, pour certains développer la prise de parole dans un groupe.

Mon expérience d'accompagnement des groupes de développement personnel me permet d'adapter ma vision au cadre des groupes de paroles d'hommes.

Ce cadre est issu du cadre posé par le Réseau Homme Québec. Je rends ici hommage à Guy Corneau qui a initié ce mouvement au Québec il y a maintenant 21 années et a permis à des milliers d'hommes de se retrouver dans cette profondeur.

J'ai initié mon premier groupe d'hommes après une expérience de 5 ans comme participant dans deux groupes d'hommes, puis un autre. Ces deux-là se sont arrêtés après 3 et 5 années, dus à des choix de vie personnels et professionnels égrainant les départs. Depuis deux autres groupes de paroles d'hommes se sont créés et le plus ancien est actif depuis 8 ans, dans lequel nous partageons une amitié d'une qualité et d'une vérité que nous ne connaissons pas ailleurs.

Pour créer un groupe un nombre minimum de 6 hommes est nécessaire, l'idéal est de 8 hommes, 10 un maximum.

Un cadre précis et détaillé est posé dès la première rencontre.

Ce cadre comprend, un temps de parole pour chaque homme, une présentation de l'éthique, du besoin de groupes d'hommes, de la sécurité et de l'intégrité au sein du groupe et surtout de la confidentialité de tout ce qui s'y passe en totale sécurité.

L'intimité de la parole, son respect et son écoute est un point essentiel afin que les hommes partagent dans leur authenticité, leur vérité, leurs expériences et leurs émotions …

L'intégrité physique est un engagement sans négociation. L'intégrité aussi bien vis-à-vis de soi-même que de l'autre que du lieu de réunion. Cette intégrité permet pour certains de canaliser les énergies de colère ou pour d'autres de poser, d'affirmer leurs points de vue de façon parfois volcanique. Pour certains, c'est un véritable passage du feu d'oser faire face à d'autres hommes, se sentir soutenus, en sécurité et de rester dans un lien fraternel et respectueux.

La confidentialité est une base d'échange en sécurité. Bien que ce ne soit pas un groupe thérapeutique, il peut avoir des conséquences thérapeutiques pour certains.
La confidentialité permet la parole authentique, la parole nue, l'émotion difficile à partager. Partage qui allège, délivre, réconforte, expose, humanise dans une humilité et une profondeur qui pour certains hommes est une première fois. Certains partagent que ce qu'il vient de confier au groupe ne l'avait pas été avant même après de nombreuses années de vie commune, même auprès du meilleur ami.

Certains pourtant réticents au début finissent par s'engager dans une voie thérapeutique.

Un point du cadre essentiel de mon expérience en tant que participant  et facilitateur, est de mettre en place un référent. Le cadre met tous les hommes sur un même pied d'égalité. Mais de mon expérience, pour la vitalité, le bon fonctionnement, la durée de vie du groupe, il est important que l'initiateur du groupe puisse s'inclure tout en gardant le cadre. Ainsi, les hommes se sentent accompagnés, chouchoutés, en sécurité, contenus et libres.

Et pour que le groupe soit viable sur ces points, il est indispensable qu'un engagement ferme de présence soit pris par chacun des hommes à chacune des dates de réunions.

Ceci installe un partage, une communion, fédère le groupe et scelle son existence, sa raison de continuer l'aventure.

La fréquence des réunions et le lieu sont une décision du groupe.
Pour la salle de réunion, lorsqu'un des hommes peut mettre une à disposition, qu'il en soit béni, ceci facilite l'organisation. Cela allège aussi la participation financière sinon il faut en louer une. Un lieu neutre comme une salle est indispensable au début afin que le groupe se solidifie.

Je me souviens d'un groupe où après 3 ans d'existence, nous avons perdu notre salle et avons décidé que le lieu de réunion serait les domiciles de chacun. C'est un de mes plus beaux souvenirs de partage, d'intimité, d'échange autour de pique-niques améliorés. Se rencontrer chez les uns et les autres donnait une autre dimension à nos échanges.

Je voudrais aussi rendre hommage à l'existence du mouvement "Des nouveaux guerriers" qui propose une dimension initiatique, de rites de passage, indispensable aux hommes, dans notre société coupée de ses valeurs. Avec comme devise : " Changer le monde, un homme à la fois".

Cette dimension de rituel me touche particulièrement. 

J'y retrouve une dimension que j'apporte dans les moments entre hommes dans les stages de Tantra avec ma compagne Diane Bellego. Les hommes ne sont jamais autant ancrés et reconnus dans leur beauté, leur force que lorsque nous retrouvons les femmes après nous être retrouvés entre hommes pour un vrai temps. Cet espace, ce temps entre nous est l'occasion de plonger dans une vulnérabilité, une douceur, une puissance d'échange, de contact, qui marque et amène une grande guérison de l'homme entre frères et parfois un véritable changement de vision de la vie.

Ce parcours et la demande de mes frères hommes m'amène à créer un stage réservé aux hommes pour se découvrir, se réconcilier avec soi-même, se trouver en tant qu'homme, à réancrer une dimension sacrée de l'homme.

Que la parole et la présence des hommes émerveillés de la vie, épousant leur Fraternité, ancrés dans leur ventre, se répandent sur notre Terre.

Patrick Ferrer.
Liens : réseau Homme France : http://rhfrance.free.fr/texteliensreseaux.htm
Les nouveaux guerriers : http://www.mkpef.org

- Animation de Patrick d'un Atelier au 1er Festival du Masculin à Paris au centre d'Arts & d'Écologie Corporelle
Date de l'atelier : 
Le dimanche 28 juin 2013 de 15h15 à 16h30

Thème de l'atelier : "Le Masculin Fraternel"
S'enraciner et se centrer pour découvrir un masculin dans sa puissance simple.

Explorer le masculin entre intimité et intégrité.
Par le mouvement, la rencontre, le partage, nous explorerons notre fraternité.
Inscription : Tél. : 06 20 89 63 32 - Courriel : contact@centre-tao-paris.com

Patrick Ferrer. Spécial hommes. “Tu seras un homme, mon frère”. 
Du 12 au 16/07/13.Tarn.
Praticien énergéticien, créateur du Delphitsu en eau chaude.

Patrick enracine et équilibre les stages de Tantra de Diane Bellego depuis 15 ans.
Il assure l'enracinement, la protection énergétique des lieux et des êtres.
Site : www.delphitsu.com - courriel : ferrerpatrick@orange.fr - Mob. : 06 76 74 35 10.
Avec Diane Bellego : "L'Union du Masculin et de Féminin". Mixte. Du 12 au 19/08/13. Drôme.

"renaître dans l'eau"

Article paru dans la revue "Chercheurs d'eau " de mai 2007.

 

RENAÎTRE DANS L'EAU : 

Dans une Eau à 33°. Bassin balnéo-thérapeutique. 
Session individuelle en soirée pour Adulte, adolescent, enfant avec ou sans les parents.

Les nageurs et les plongeurs : invitation à libérer les zones subtiles de stress, l'objectif est d'approfondir l'aquacité, le centrage.

Pour les plongeurs débutants, celui d'apprivoiser le matériel (masque, tuba, …)

Explorer et libérer les peurs, les émotions.

Pour les femmes enceintes, le père et la fratrie : détente 
matricielle intime avec le bébé et sécure de l'eau.

Patrick moniteur de plongée niveau V.,Anime des stages de développement personnel et un groupe d'hommes.

Intensité - Authenticité - Ethique. 

Cordialement

Patrick Ferrer

 

Quelle est la démarche des êtres que j'accompagne ?

Se réconcilier avec le monde de l'eau dans la sécurité et le plaisir, affrontant les peurs d'y plonger malgré de profondes motivations.

Ils vont réaliser d'une façon qu'ils n'imaginaient pas ce que veut dire être au bord de l'eau, dans l'eau, sur l’eau, sous l’eau et enveloppé par l’eau, mais aussi la joie de barboter ou la fluidité de nager et pour certain développer l'aquacité.

 

Mon accompagnement se fait dans un bassin de balnéothérapie à 33°, d'un mètre vingt de profondeur. Cette température de 33° et le peu de profondeur permettent de travailler en douceur et sécurité la détente sur tous les plans, physique, émotionnel et mental. 

 

Il me revient Mathieu, moniteur de plongée, étonné de se rendre compte qu'il n'arrivait pas à s'allonger sous l'eau. Il accepte de suivre mes étapes. Il finit par s'allonger et peut s'y détendre profondément. Il remonte alors les yeux remplis de lumière, émerveillé et stupéfait du temps resté au fond et d'un bonheur nouveau qu'il a trouvé d'être sous l'eau, avec l'eau. Tout simplement, calme, allongé, sans bouger, sans effort, juste présent à lui, il a pris conscience de cette matrice aquatique finie et infinie. Mathieu a eu l'humilité de lâcher sa connaissance du milieu marin pour expérimenter cette expérience intime de l'eau.

 

"se réconcilier avec l'eau"

Article pour la revue Revue Recto-Verseau ( Suisse) :

"Se réconcilier avec l’eau".

Thème de parution Octobre 2005 : " Se soigner par l’eau "

"Se réconcilier avec l’eau"- "Renaître dans l’eau"

Quelle est la démarche des êtres que j'accompagne ?

Se réconcilier avec le monde de l'eau dans la sécurité et le plaisir, affrontant les peurs d'y plonger malgré de profondes motivations.Ils vont réaliser d'une façon qu'ils n'imaginaient pas ce que veut dire être au bord de l'eau, dans l'eau, sur l’eau, sous l’eau et enveloppé par l’eau, mais aussi la joie de barboter ou la fluidité de nager et pour certain développer l'aquacité.

Mon accompagnement se fait dans un bassin de balnéothérapie à 33°, d'un mètre vingt de profondeur.

Cette température de 33° et le peu de profondeur permettent de travailler en douceur et sécurité la détente sur tous les plans, physique, émotionnel et mental. Cette détente permet l'émergence spontanée des mémoires (vie intra-utérine, émotion refoulée, mémoires en relation à l'eau, …).

 

Dans cette détente, l'être s'ouvre et s'offre. L'accompagnant se doit d'être centré.

C'est souvent le défi inconscient pour les groupes de détente dans l'eau.

 

Je commence mes séances en demandant à la personne quelle est son intention, ce qui lui permet de se choisir dans son processus d'accompagnement à elle-même.

 

Prenons l'exemple de Jeannette :

C'est une femme enracinée dans sa vie et sa relation aux autres qui a déjà beaucoup guéri son histoire personnelle.

Elle vient avec l'intention d’arriver à se relaxer dans l’eau allongée sur le dos. Elle veut arriver à faire la planche.

Je lui explique et je la rassure qu'à aucun moment elle n'aura le visage dans l’eau. Je l'assure que je la tiendrai toujours par au moins une main et qu'elle m'entendra, bien que ses oreilles soient dans l’eau. Je l'invite à fermer les yeux afin de tourner son regard vers l’intérieur et à respirer naturellement par la bouche. Je lui explique que cette respiration par la bouche lui permet de ne pas être happée par la panique ou l'appréhension.Elle se mobilise ainsi dans la présence à elle-même et évite ainsi de se retirer de l'émotion et même pour certaines personnes de se retirer du corps.

J’explique à Jeannette qu’elle va rentrer dans l’eau et faire le tour du bassin afin de définir son territoire de sécurité.

Je lui donne des pistes qu'elle pourra adapter quelque soit le lieu (piscine, mer, rivière, lac ) : la profondeur du lieu, sa dimension, la barre de sécurité ou la taille des rebords de la piscine, la température de l’eau, la zone de baignade surveillée…

 

Jeannette peut ainsi commencer à construire les bases de sa sécurité en prenant en charge son territoire d’exploration et de détente. Seulement alors je l’allonge sur le dos, une main sous la nuque et une main sous les reins. Dès que j'allonge Jeannette, elle s’agrippe à moi et à la barre du rebord de toutes ses forces. Elle a les yeux grand ouverts et m’implore de ne pas la lâcher. Son corps est raide comme un bout de bois.

 

Je lui dis et lui fais sentir qu’elle est totalement soutenue. Je ne bouge plus jusqu’à qu’elle s'assure de ses prises et de ses repères dont le bord du bassin, ses appuis sur moi, notre contact visuel, mon soutien concret, sa tête hors de l'eau.

J'approfondis alors mon état intérieur d'enracinement et de présence.

Jeannette ferme finalement les yeux. Je l'invite à sentir où sont les tensions et comment est sa respiration. Je l'invite à dire ses peurs et ses émotions. En fait je l'invite à prendre conscience d'elle-même et de ce qui s'exprime en elle.

Elle me partage que de s'allonger dans l'eau la panique car elle se sent tomber, basculer au plus profond et perdre tous ses repères Elle est alors totalement déracinée.

Elle pose ainsi sa conscience sur cette panique qui l’envahit telle une déferlante et l'oblige à se cramponner à moi et à la barre. Je sais qu'elle ne pourra lâcher la panique que si elle en prend conscience sans s'y identifier. Le territoire de sécurité installé précédemment devient sa ressource.

 

Jeannette m'amène à un point important de mon accompagnement.

 

Dans l'eau, sous l'eau tout au fond de l'eau, il y a toujours la Terre. Au fond de la piscine, au fond du lac, au milieu de l'océan en son point le plus bas, la Terre est là. Nous sommes sur la Terre. C'est un moment clef pour l'être que je peux approfondir si nécessaire par la conscience que les oiseaux sont eux aussi enracinés, comme les dauphins d'ailleurs.

Pour moi cette compréhension intime a été une sorte de révélation. J'ai pu réunir en moi l'eau et la terre. Je fusionnais avec l'eau et je refusais la Terre et les humains. Je me voyais un peu un dauphin perdu parmi les humains. Dans cette intégration de l'eau sur la Terre, je me reconnais dauphin parmi les miens humains.

 

Je fais ressentir et visualiser à Jeannette ses racines ancrées dans la Terre et Jeannette ne se sent plus flotter ou perdue au milieu d'un vaste espace inquiétant, mais dans un contact intime avec la Terre-Mêre. Cet enracinement est une clef essentielle pour ceux qui ont peur de ne plus avoir pied, peur du noir dessous…

 

Jeannette se détend et plonge dans une relaxation profonde. Je l'invite à percevoir si son corps flotte, ou si c’est plutôt l'eau qui la porte… C'est une sensation très sécurisante de ressentir que l'eau nous porte.

 

Monte alors le défi habituel de ce moment où la personne est portée sans aucune sollicitation extérieure : être simplement présent à soi-même.

Jeannette elle, rentre dans un état profond de bien-être, jusqu'à s'approcher de quelque chose comme le "Je Suis" car elle a l'habitude des états méditatifs.

Pour terminer avec Jeannette, sa plus belle expérience a été, à notre troisième séance, de découvrir d'autres repères spatio-temporels et de laisser exploser sa joie dans une roulade avant et une roulade arrière.

 

Me revient aussi Colette. Une fois qu'elle a traversé l'inquiétude d'être dans les bras d'un homme jeune à qui faire confiance, je l'ai invitée à accueillir ses émotions. Cette quinquagénaire m'a confié alors que jamais sa mère ou quiconque ne l'avait tenue dans les bras avec autant de douceur et de justesse. Elle s'engageait en rentrant de prendre son grand fils dans les bras.

 

Il m'est important d'aborder aussi le passage au-dessus de l'eau / au-dessous de l'eau que j'appelle dessus/dessous.

 

J'accompagne régulièrement des personnes à réconcilier toute la sphère ORL dans le passage dessus/dessous. C'est un processus par étape, face à face, où nous nous tenons les mains et palier par palier, la personne va mettre sa tête sous l'eau en travaillant sur l'inspir/l'expir. Une séance d'une heure suffit souvent pour traverser cette appréhension de mettre la tête sous l'eau…

 

Pour ceux-là, j'enchaîne par la suite logique pour moi de la phase dessus/dessous : s'allonger sous l'eau.

 

Prenons Claire.

Je vérifie que Claire n'a pas de mémoire ou de traumatisme d'avoir était amenée ou poussée de force sous l'eau.

Je lui demande de souffler pour pouvoir descendre. Traversés les appréhensions et les doutes, Claire n'en revient pas de réussir à s'allonger sous l'eau. Je l'invite à aller plus loin en lâchant de l'air une fois au fond afin de se stabiliser. Claire me partage sa stupéfaction de la grande détente qu'elle ressent. Plus Claire se détend, plus elle reste au fond et plus elle y a de plaisir. Claire exulte de raconter ce qui est un exploit pour elle à son mari et à ses enfants. Sa séance se termine comme une renaissance à l'eau où elle se sent pour la première fois accueillie sur la Terre dans son entièreté.

 

Il me revient Mathieu, moniteur de plongée, étonné de se rendre compte qu'il n'arrivait pas à s'allonger sous l'eau.

Il accepte de suivre mes étapes. Il finit par s'allonger et peut s'y détendre profondément. Il remonte alors les yeux remplis de lumière, émerveillé et stupéfait du temps resté au fond et d'un bonheur nouveau qu'il a trouvé d'être sous l'eau, avec l'eau. Tout simplement, calme, allongé, sans bouger, sans effort, juste présent à lui, il a pris conscience de cette matrice aquatique finie et infinie. Mathieu a eu l'humilité de lâcher sa connaissance du milieu marin pour expérimenter cette expérience intime de l'eau.

 

Ceci est ma plus belle des récompenses et le dauphin en moi se réjouit de partager l'intimité avec l'eau.

©Patrick Ferrer

Moniteur de plongée. Connecté énergétiquement aux dauphins et aux cétacés.

Anime des stages de développement personnel et un groupe d'hommes.